Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
  Abbeville


 Contact
Page créée en avril 2011
Vitrail de Didron dans le chœur

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Passy est presque une Santa Casa. En effet, ce n'est au départ rien d'autre que la chapelle du couvent des pères de la Miséricorde de la rue de Varennes à Paris, la chapelle ayant été tout bonnement ransportée pierre par pierre à Passy, quand les pères ont été expulsés en 1881.
nitialement dédiée à Notre-Dame de la Miséricorde (voir le Monument aux morts de la Grande Guerre plus bas), elle est vouée en 1928 à Notre-Dame-de-l'Assomption de Passy, eu égard aux religieuses de l'Assomption dont le couvent se trouve plus loin dans la même rue.
La chapelle est agrandie en 1934 par l'architecte Labro avec l'ajout-de bas-côtés. Enfin, en 1952, on construit une seconde nef, donnant à l'église une forme très peu banale. Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Passy est de style néo-classique avec une très belle coupole à la croisée des deux nefs.

La nef de l'église
Vue d'ensemble de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Passy

Architecture. Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Passy est de style néoclassique. Elle possède deux nefs (dans le prolongement l'une de l'autre) et un chœur central.
Les nefs sont couvertes d'une voûte en berceau percée d'une suite d'oculi.

Les côtés sont ornés d'arcades en plein cintre séparées par des pilastres d'ordre corinthiens. Une corniche en forte saillie ceinture l'édifice. Les quatre arcs doubleaux qui entourent la coupole sont embellis de caissons sculptés.

La façade ouest
La façade ouest comporte deux colonnes corinthiennes et,
de manière plus originale, deux frontons superposés.
Tout au sommet, une statue de la Vierge à l'Enfant du XIXe siècle.
Aspect extérieur
Les deux nefs de l'église en font un bâtiment très long, surmonté d'un dôme en son milieu
La façade du côté est
Façade du côté est
Statue sur la façade
Statue dans sa niche sur la façade
Sainte martyrisée dont la tête est remise en place par deux angelots?
Sculpture polychrome sur la façade est
Sculpture polychrome sur la façade est
Le Christ vu par Lalique
Le Christ dans une croix en crystal signée Lalique
(Entrée de l'église)
Le chœur
Le chœur de Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Passy n'a évidemment aucune profondeur
possible vu l'architecture de l'église, mais il est surmonté d'une magnifique coupole.
L'autel a été réalisé à la fin du XXe siècle par Madeline Diener (1930-2000)
Vitrail du chœur : «Le Pape couronnant une statue de la Vierge»
Vitrail du chœur
«Le Pape couronnant une statue de la Vierge»
Œuvre d'Édouard-Amédée Didron (1836-1902)
Statue de la Vierge à l'Enfant
Statue de la Vierge à l'Enfant
dans le chœur
Tableau «Agar et Ismaïel consolés par l'ange»
Tableau «Agar et Ismaïl consolés par l'ange»
École italienne du XVIIe siècle
Vitrail du chœur : «Le Pape couronnant une statue de la Vierge»
Gros plan sur le beau travail de Didron : «Le Pape couronnant une statue de la Vierge»
Tableau «La Vierge portée par les anges»
Tableau «La Vierge portée par les anges» dans le chœur
Statue de la Vierge à l'Enfant
Statue de la Vierge à l'Enfant dans le chœur
Christ en croix
Christ en croix médiéval dans la nef
Christ en croix Le visage du Christ en croix
Les deux nefs et le chœur
Les deux nefs et le chœur surmonté d'une coupole néoclassique
La coupole de style néoclassique
La coupole de style néoclassique au-dessus du chœur

À DROITE ---»»»
Monument aux morts de la première guerre mondiale sculpté par Charles Desvergnes (1860-1929)
Il est dédié aux morts de la «paroisse Notre-Dame-de-la-Miséricorde»
Monument aux morts de la première guerre mondiale
La coupole
La magnifique coupole néoclassique vue en gros plan
On distingue des pots-à-feu, des guirlandes de fleurs, divers motifs floraux ainsi que des têtes d'anges

À DROITE ---»»»
«La Fondation de Sainte-Marie-Majeure de Rome»
Œuvre d'Édouard-Amédée Didron (1836-1902)
Ce vitrail est en vis-à-vis du précédent. Cliquez sur le vitrail pour l'afficher en gros plan.
Vitrail du chœur : «La Fondation de Sainte-Marie-Majeure de Rome»
Vitrail du chœur : «La Fondation de Sainte-Marie-Majeure de Rome»
Gros plan sur le vitrail de Didron, «La Fondation de Sainte-Marie-Majeure de Rome»
Autel dans la chapelle d'entrée
Autel dans la chapelle d'entrée
Tableau «Le retour de l'enfant prodigue»
L'orgue
L'orgue est une réadaption de l'ancien orgue des ateliers Cavaillé-Coll.
La réadaptation a été confiée au facteur Beuchet-Debierre en 1959.


«««--- À GAUCHE
Tableau «Le retour de l'enfant prodigue»
d'Albert-Désiré Barré (1818-1878)

Monument aux morts de la première guerre mondiale
Monument aux morts de la première guerre mondiale : Le Christ tend sa main en signe de bénédiction
Sculpteur : Charles Desvergnes (1860-1929)


Documentation : «Paris d'église en église» (Massin éditeur), ISBN :978-2-7072-0583-4
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE

 

Menu Paris