Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en juil. 2014
Saint Jean-Baptiste de La Salle, détail de la statue devant l'église

Le quartier du XVe arrondissement de Paris où s'élève l'église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, près du métro Pasteur, a vu construire l'hôpital Necker en 1802 et l'Institut Pasteur en 1888. Ces deux établissements ont été à la base du développement démographique du quartier. Beaux immeubles et habitations populaires se sont multipliés, rendant nécessaire la construction d'un lieu de culte. Celle-ci est confiée à l'architecte Édouard Jacquemin. L'église, bâtie entre 1908 et 1910, est l'une des toutes premières érigées après la Séparation de l'Église et de l'État (1905). Voir note plus bas. Jean-Baptiste de La Salle avait fondé, non loin, l'Institut des Frères des écoles chrétiennes en 1699. C'est en son honneur qu'on lui dédicaça la nouvelle église.
Le style du bâtiment, intérieur et extérieur, possède un vague côté roman, mais il ne se rattache en fait à aucune école. La nef est scandée d'arcades en anse de panier, ce qui est assez rare, tandis que les bas-côtés sont couverts de voûtes d'arêtes. La voûte de la nef est en berceau. Son blanc immaculé fait ressortir, sur l'arc triomphal, une belle mosaïque créée par Marcel Imbs (1882-1935) et terminée par Jean Gaudin en 1935, après la mort du premier. La mosaïque décrit la mission éducative des Frères des écoles chrétiennes, une institution qui a révolutionné l'enseignement dans les premières décennies du XVIIIe siècle. Enfin, le bas-côté droit est orné de quatre belles verrières portant sur la vie de Jean-Baptiste de La Salle. Elles ont été créées par l'atelier Charles Champigneulle entre 1910 et 1912. Deux autres verrières sur le même thème ont été détruites par un incendie et remplacées par des vitraux modernes à motifs géométriques.

La Vierge dans une Piéta du monument aux morts
Vue d'ensemble de l'église Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle
Vue d'ensemble de l'église Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle
L'église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle
L'église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle
vue de la rue du Docteur-Roux
Statue de saint Jean-Baptiste-de-la-Salle
Statue de saint Jean-Baptiste-de-la-Salle
devant le porche de l'église. C'est une copie de celle
de César Auréli à la basilique Saint-Pierre de Rome.
L'élévation droite dans la nef rappelle vaguement le style  roman, mais reste anachronique.
L'élévation droite dans la nef rappelle vaguement le style roman, mais reste anachronique.
Les arcades en anse de panier, qui bordent les bas-côtés, ne se voient pas fréquemment.
Un petit jardin secret : la cour derrière l'église
Un petit jardin secret : la cour derrière l'église

Architecture. Parmi les historiens de l'art sacré et des églises, l'année 1905 est souvent citée comme une date charnière. C'est l'année de la Séparation de l'Église et de l'État et, donc, en architecture, l'année où l'épiscopat se retrouve seul face aux projets de construction, sans la tutelle d'un ministère. L'église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, construite entre avril 1908 et juin 1910, possède un style indéfinissable, Certes, son clocher-porche rappelle celui de Saint-Pierre-de-Montrouge, édifice d'inspiration romano-byzantine bâti entre 1863 et 1870, mais on ne peut pas qualifier Saint-Jean-Baptiste de roman pour autant. L'intérieur et l'extérieur semblent tout à fait hétéroclites. Cet édifice sert ainsi d'exemple à l'historien Simon Texier pour illustrer une période de tâtonnements qui semble le reflet des «hésitations ou du manque d'imagination d'un Archevêché fraîchement promu maître d'ouvrage». Simon Texier ne voit pas l'année 1905 comme une véritable rupture, mais comme la cheville autour de laquelle s'articule la transition architecturale de 1900-1914. Il faudra en fait attendre 1930 et le début des Chantiers du Cardinal pour que l'architecture religieuse parisienne connaisse une véritable renaissance.
Source : «Les matériaux ou les parures du béton» de Simon Texier, in Églises parisiennes du XXe siècle, ouvrage édité par l'Action Artistique de la ville de Paris.

Statue en pierre de saint Joseph, détail
Statue en pierre de saint Joseph, détail
Statue de saint Joseph portant un rabot
Statue de saint Joseph portant un rabot
Art populaire?
Vitrail du baptême de saint Jean–Baptiste de la Salle
Vitrail du baptême de saint Jean-Baptiste de La Salle
Atelier Charles Champigneulle, 1910
Statue de sainte Anne et de Marie
Statue de sainte Anne et de Marie
Art populaire?
Le bas–côté gauche est double, contrairement au bas–côté droit.
Le bas-côté gauche est double, contrairement au bas-côté droit.
Mosaïque dans le bas-côté gauche, XXe siècle
Mosaïque dans le bas-côté gauche, XXe siècle
Vitrail de la première communion de Jean–Baptiste de la Salle
Vitrail de la première communion de Jean-Baptiste
de La Salle, détail - Atelier Champigneulle, 1911
Statue de Notre-Dame de Metz
Statue de Notre-Dame de Metz
Art populaire ?
Vitrail de la Première messe de Saint Jean-Baptiste de La Salle
Vitrail de la première communion de saint Jean–Baptiste de la Salle
Vitrail de la première communion de saint Jean-Baptiste de la Salle
Atelier Charles Champigneulle, 1911
«Tobie rendant la vue à son père»
«Tobie rendant la vue à son père»
Tableau du XVIIe siècle, peintre anonyme
Le bas–côté gauche et le monument aux morts
Le bas-côté gauche et le monument aux morts
Piéta dans le bas-côté gauche : la Vierge et le  Christ mort
Piéta dans le bas-côté gauche : la Vierge et le Christ mort
Monument aux mort de Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle, art populaire ?
«««--- Vitrail de la Première messe de Saint Jean-Baptiste de La Salle
Atelier Charles Champigneulle, 1911
La nef et le bas–côté gauche
La nef et le bas-côté gauche
Vitraux à motifs géométriques, XXe siècle
Vitraux à motifs géométriques, XXe siècle
Saint Jean-Baptiste de La Salle dans le narthex
Saint Jean-Baptiste de La Salle dans le narthex
Art populaire ?
Vitrail de la Mort de saint Jean-Baptiste de La Salle
Vitrail de la Mort de saint Jean-Baptiste de La Salle
Atelier Charles Champigneulle, 1912
Statue de sainte Jeanne d'Arc
Statue de sainte Jeanne d'Arc
Art populaire ?
LE CHŒUR DE L'ÉGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE-DE-LA-SALLE
Le chœur de l'église Saint–Jean–Baptiste–de–la–Salle est très éclectique.
Le chœur de l'église Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle est très éclectique.
La voûte en cul-de-four qui surplombe le maître-autel a été laissée nue.
Vitrail de sainte Geneviève
Vitrail de sainte Geneviève
Atelier Charles Champigneulle
Vitrail de la Canonisation de Jean-Baptiste de La Salle
Vitrail de la Canonisation de Jean-Baptiste de La Salle par le pape Léon XIII en 1900
Atelier Charles Champigneulle, 1911
À DROITE ---»»»
Le maître-autel de l'église est l'œuvre de Le Louël.
Il est orné de deux bas-reliefs invoquant la vigne et la vendange.
Bas–relief du maître–autel
Bas-relief du maître-autel
Bas–relief du maître–autel
Bas-relief du maître-autel
La mosaïque de l'arc triomphal est une œuvre de Marcel Imbs (1882–1935), achevée par Jean Gaudin en 1935.
La mosaïque de l'arc triomphal est une œuvre de Marcel Imbs (1882-1935), achevée par Jean Gaudin en 1935.

La mosaïque de l'arc triomphal est dédiée à la gloire du Christ et à celle de Jean-Baptiste de La Salle. Œuvre de Marcel Imbs (1882-1935), elle a été achevée par Jean Gaudin en 1935 après la mort de Marcel Imbs.
La mosaïque illustre l'œuvre éducative des Frères des écoles chrétiennes : vers le Christ au centre se pressent, depuis la droite, les enfants de tous les pays, grands bénéficiaires de l'œuvre du prélat. Sont agenouillés : Jean-Baptiste de La Salle qui tient son livre «La conduite des écoles chrétiennes» et Marie-Madeleine Postel,

fondatrice, dans la Manche, de la branche féminine des Frères, dite Sœurs des écoles chrétiennes. Au registre inférieur (non représenté dans la vue au-dessus, voir la photo générale de la nef de l'église en haut de la page), est représenté, à droite, la liste des grandes villes où étaient implantées les institutions des écoles chrétiennes (voir également la photo du chœur) et, sur la gauche, les quatre évangélistes tenant des rouleaux rappelant le message du Christ (voir ci-dessous à droite).

Vitrail du baptême de saint Jean–Baptiste de la Salle; détail
Vitrail du baptême de saint Jean-Baptiste de la Salle; détail
Atelier Charles Champigneulle, 1910
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935)
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935)
Sur la droite, sainte Marie-Madeleine Postel, fondatrice
de la branche féminine des Écoles chrétiennes.

La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935)
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935)
Les quatre évangélistes tiennent les rouleaux
qui relatent le message de Jésus.

Vitrail de la Canonisation de Jean-Baptiste de La Salle
Vitrail de la Canonisation de Jean-Baptiste de La Salle
Ici, le pape Léon XIII qui a canonisé le fondateur des Écoles chrétiennes.
Atelier Charles Champigneulle, 1911
La chapelle Sainte–Geneviève
La chapelle Sainte-Geneviève
Trois vitraux à motifs géométriques
Trois vitraux à motifs géométriques
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935), détail
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935), détail
Le Christ en croix
Le Christ en croix
de la chapelle Ste-Geneviève
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935), détail
À DROITE ---»»»
La mosaïque de Marcel Imbs (1882-1935), détail
L'orgue de tribune est dû à Merklin (milieu du XIXe siècle)
L'orgue de tribune est dû à Merklin (milieu du XIXe siècle)
Sainte Cécile sur le positif
Sainte Cécile sur le positif
de l'orgue de tribune
Un ange tenant un phylactère
Un ange tenant un phylactère
sur le positif de l'orgue de tribune
Vitrail du baptême de saint Jean–Baptiste de la Salle
Vitrail du baptême de saint Jean-Baptiste de La Salle
Atelier Charles Champigneulle, 1910
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur

Documentation : «Paris d'église en église» (Massin éditeur), ISBN :978-2-7072-0583-4
+ «Églises parisiennes du XXe siècle», Action artistique de la Ville de Paris, ISBN 2-905-118-87-3
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE

 

Menu Paris