Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Aller à la page 2/2
'Jésus descendu de la Croix' de Sébastien Cornu (détail)

Lors de la construction des Tuileries (XVIIe siècle), l'imposante église Saint-Roch a été bâtie à l'emplacement d'une ancienne chapelle dédiée à sainte Suzanne. Louis XIV en pose la première pierre en 1653. Faute de financement, les travaux sont interrompus en 1660. Ils reprennent en 1701 sous la direction de Jules Hardouin-Mansart (1646-1708), puis de Pierre Bullet (1639-1716). Saint-Roch n'est vraiment achevée qu'en 1740. Du fait de la longueur de sa construction, les styles classique et baroque s'y côtoient. L'édifice doit son décor de peintures et de sculptures à la volonté du curé Jean-Baptiste Marduel qui, entre 1750 et 1770, fit appel à quelques-uns des meilleurs artistes de son temps (Falconet, Pierre, Vien, etc.) . Après le vandalisme de la Révolution, Saint-Roch s'enrichit à nouveau d'œuvres d'art. Cette fois, les peintures et les sculptures sont signées Devéria, Brisset, Challe, Scheffer, Schnetz... Si l'on rajoute les œuvres venant d'églises détruites, on peut dire que Saint-Roch demeure un musée de l'art religieux aux XVIIIe et XIXe siècles.
C'est sur les marches de l'église que, le 13 vendémiaire an IV (5 octobre 1795), le général Bonaparte fit mitrailler les insurgés impliqués dans l'un des complots royalistes qui ont scandé la vie du Directoire.

Vue d'ensemble de Saint-Roch
Vue générale de la nef et du chœur de l'église Saint-Roch

Architecture. La nef de Saint-Roch est de style classique. Elle est séparée des bas-côtés par une série de piliers carrés flanqués de pilastres doriques. Les arcades en plein cintre de la nef sont surmontés de symboles floraux. Les deux niveaux de l'élévation sont, quant à eux, séparés par une large corniche décorée de motifs circulaires. La voûte de la nef est dite 'en berceau à pénétration'. Elle est assez dépouillée.

En revanche, le chœur possède une magnifique voûte, elle aussi en berceau à pénétration, entièrement peinte par Adolphe Roger (1800-1880). Elle représente des saints et des anges. La coupole à la croisée du transept, signée du même artiste, symbolise «Le Triomphe du Christ».
Voir la coupole de la croisée plus bas et dans la galerie des vitraux+.

La façade de Saint-Roch
La façade de Saint-Roch, rue Saint-Honoré dans le 1er arr., est directement inspirée de celle de
l'église du Gésu à Rome. Premier niveau : colonnes doriques, second niveau : colonnes corinthiennes.
Déambulatoire
Impressionnante suite de chapelles latérales presque identiques dans le collatéral droit.
C'est la marque de Jean-Baptiste Marduel, curé de Saint-Roch entre 1750 et 1770.
LES CHAPELLES LATÉRALES (TOILES ET SCULPTURES)
Chapelle des Ames-du-Purgatoire
Chapelle des Âmes-du-Purgatoire
Au centre, toile de Chrétien : «La Religion et les âmes du purgatoire»
Chapelle Sainte-Clotilde
Chapelle rayonnante Sainte-Clotilde
Cette photo permet d'apprécier la disposition générale des chapelles de Saint-Roch :
1) Vitrail en verre blanc (sauf exception) ; 2) Toile marouflée à droite et à gauche ;
3) Haut-relief en pierre du Chemin de croix ou autel ;
4) présence de sculptures en pierre ou en marbre.
Chapelle Saint-Etienne
Baptistère

CI-DESSUS
La cuve du baptistère en métal, enrichie de têtes d'angelots

A DROITE ---»»»
Chapelle Saint-Nicolas
Retable droit avec sa toile
«Saint Nicolas apaisant la tempête» d'Alexandre Colin 1851).
Elle est donnée plus bas et en page 2/2.

A DROITE ---»»»-»»»
Chapelle Saint-Étienne
Monument en marbre de la famille de Créqui

Chapelle Saint-Nicolas
Chapelle Saint-Nicolas
Retable
'Le cardinal Dubois'
Chapelle des monuments
«Le cardinal Dubois»
Marbre de Guillaume Ier Coustou (1725)
Piéta de Frédéric Bogino
Chapelle de la Compassion
Piéta en plâtre de Frédéric Bogino (1856)
Reste du monument de Pierre Mignard
Chapelle Saint-Nicolas
Reste du monument de Pierre Mignard
Marbre de Jean-Baptiste II Lemoyne (1744)
chapelle de l'Annonciation
La chapelle de l'Annonciation dans le collatéral droit
et son très beau retable en bois orné de figures dorées.
Chapelle Saint-Jean-Baptiste, 'Le baptême de Jésus'
Chapelle Saint-Jean-Baptiste
Sculpture en marbre «Le baptême de Jésus» de
Jean-Baptiste I Lemoyne (1681-1731) et de son neveu Jean-Baptiste II Lemoyne
'Saint Nicolas apaisant la tempête'
Chapelle Saint-Nicolas
Toile «Saint Nicolas apaisant la tempête»
Alexandre Colin (1851)
Monument du comte Henri de Lorraine, comte d'Harcourt
Chapelle des Monuments
«Monument du comte Henri de Lorraine, comte d'Harcourt»
Marbre de Nicolas Renard (1693)
Vitrail 'La Crucifixion'
Chapelle de la Compassion
Vitrail «La Crucifixion»
Carton de Louis Steinheil (1875)
Cliquez sur l'image pour l'afficher en gros plan
Élévations dans la nef
Élévations de style classique dans la nef.
Quand il fait beau, les grands vitraux en verre blanc du second niveau assurent une assez bonne luminosité.
La chaire de la nef
La chaire à prêcher de la nef
L'abat-son (style baroque) est l'œuvre de Simon Challe, XVIIIe.
Les cariatides (soutenant la cuve) sont de Gabriel Rispal, XXe.
Monument de l'abbé de l'Epée 'Monument de la famille de Créqui'
'La Glorification de sainte Clotilde' Cliquez pour afficher la toile en page 2

«««--- A GAUCHE 1
Chapelle Saint-Suzanne
Toile «Sainte Suzanne au milieu des païens» de Pierre HerbstHoffer (1821-1876)
Cliquez sur l'image pour afficher la toile en page 2

«««-«««--- A GAUCHE 2
Au-dessus d'un des deux tambours de porte
Toile «La Déposition de Croix»
d'Alexis-Nicolas Pérignon (1843)
Cliquez sur l'image pour afficher la toile en page 2

CI-DESSUS, Chapelle Saint-Etienne, «Monument de la famille de Créqui»
Marbre de Louis Hurtelle et Charles Mazeline (1688)

«««--- A GAUCHE Chapelle Sainte-Suzanne, monument de l'abbé de l'Epée

A DROITE ---»»» Chapelle Sainte-Clotilde
Toile «La Glorification de sainte Clotilde» d'Achille Devéria (vers 1850)

La Déposition de Croix 'Sainte Suzanne au milieu des païens'
Élévations du choeur
Le maître-autel dans le choeur
Le maître-autel dans le chœur
Derrière, la chapelle de la Vierge

«««--- A GAUCHE
Élévations du chœur.
Au premier plan, la croisée du transept
LE TRANSEPT ET LE CHŒUR
Chapelle Saint-Denis Statue Saint Grégoire le Grand Chapelle Sainte-Geneviève

CI-DESSUS, Croisillon droit
Statue Saint Grégoire le Grand, pierre, Simon Challe (1766)

«««--- A GAUCHE
Croisillon gauche
Chapelle Saint-Denis

A DROITE ---»»»
Croisillon droit
Chapelle Sainte-Geneviève

Au XIXe, l'architecte Boullée a réaménagé les bras du transept. Une illusion de profondeur a été subtilement créée par un artifice architectural.

'La Prédication de saint Denis'
Transept, chapelle Saint-Denis
«La Prédication de saint Denis» de Joseph-Marie Vien (1767)
Cliquez sur l'image pour afficher la toile en page 2
La voûte du choeur
La voûte peinte du chœur (Adolphe Roger)
Cliquez sur l'image pour l'afficher en gros plan.
'Le Miracle des Ardents'
Transept, chapelle Sainte-Geneviève
«Le Miracle des Ardents» de Gabriel-François Doyen (1767)
Cliquez sur l'image pour afficher la toile en page 2
La coupole de la croisée du transept
La coupole de la croisée du transept
«Le Triomphe du Christ» d'Adolphe Roger (1800-1880)
Vitrail du choeur 'Saint Jean-Baptiste'
Vitrail du chœur
«Saint Jean-Baptiste» (fin XIXe siècle)
'Le Christ au jardin des oliviers' de Falconet
Statuaire du chœur
«Le Christ au jardin des oliviers», pierre
Étienne-Maurice Falconet (1757)
L'ORGUE DE TRIBUNE
L'orgue de tribune de Saint-Roch
L'orgue de tribune de Saint-Roch
Ange musicien sur le buffet d'orgue
Ange musicien sur le buffet d'orgue

L'orgue de tribune est dû à François-Henri Lesclop et Louis-Alexandre Clicquot (1755).
Le buffet date de 1751. Les anges musiciens sont de Claude Fancin (1740).
LA CHAPELLE DE LA VIERGE
La chapelle de la Vierge
La chapelle de la Vierge construite par Jules Hardouin-Mansart (1706-1710)

La chapelle de la Vierge. Cette chapelle est considérée comme un chef-d'œuvre architectural et artistique. De conception baroque, les arcades en plein cintre sont surmontées d'un tambour percé de vitraux à motifs baroques. L'ensemble est coiffé d'une magnifique coupole ovale (n'en déplaise à Diderot) peinte par Jean-Baptiste Pierre (1714-1789).

A cette architecture s'ajoutent des chefs-d'œuvre de la sculpture dont «La Nativité» de Michel Auguier et un déambulatoire embelli de peintures des XVIIIe et XIXe siècles. Pour profiter de ce cadre exceptionnel, l'église y propose assez souvent (en dehors des offices) des concerts de musique religieuse (avec solistes - musiciens ou chanteurs).

'La Nativité' de Michel Augier (XVIIe siècle) La chapelle de la Vierge

CI-DESSUS, Chapelle de la Vierge, «La Nativité» de Michel Auguier (1612 ou 1614-1686)
Elle est entourée des statues XVIIIe siècle de saint Jérôme et de sainte Barbe (voir ci-dessous)
On remarquera le style d'Augier : les draperies suivent fidèlement le mouvement des corps (très perceptible chez saint Joseph)

A DROITE ---»»»
Une vue verticale de la chapelle permettant d'apprécier la beauté de l'élévation
La Gloire divine, en stuc, qui surplombe la Nativité, est de Falconet. Elle est inspirée de celle de Saint-Pierre de Rome.

Vitrail de la chapelle
Vitrail de la chapelle à motifs baroques
A DROITE ---»»»
La chaire à prêcher de la chapelle
La chaire à prêcher de la chapelle
La coupole de la chapelle de la Vierge
La coupole de la chapelle de la Vierge
peinte par Jean-Baptiste Pierre (1714-1789) : «L'Assomption»
Cette œuvre a été décriée par Diderot - qui semblait avoir une dent contre cet artiste.
Le philosophe avait aussi médit de la toile de Pierre «La Déposition de croix»,
visible à la cathédrale Saint-Louis à Versailles.
Cliquez sur l'image pour afficher la coupole en gros plan.
Saint Jérôme
Statue de saint Jérôme
Marbre de Lambert-Sigisbert Adam (1752)
Le déambulatoire autour de la chapelle de la Vierge
Le déambulatoire autour de la chapelle de la Vierge
Il présente une impressionnante galerie de tableaux d'art religieux
Sainte Barbe
Statue de sainte Barbe
Marbre, anonyme (1700)
LES TABLEAUX D'ART RELIGIEUX DU DÉAMBULATOIRE
'Déposition de croix' Cliquez pour afficher la toile en page 2
'Le Christ chassant les marchands du temple' Cliquez pour afficher la toile en page 2 'Le Retour de l'enfant prodigue'  Cliquez pour afficher la toile en page 2
«Le Retour du fils prodigue» de Jean-Germain Drouais (1782)

«««--- A GAUCHE
«Le Christ chassant les marchands du temple» de Jean-Baptiste Thomas (1822)
Voir une toile anonyme sur le même thème à l'église Saint-Pierre de Perrusson

«««-«««--- A GAUCHE    «Déposition de croix» d'après Charles Lebrun
TOUTES LES TOILES DU DÉAMBULATOIRE
SONT PRÉSENTÉES EN PAGE 2/2.

'Le Triomphe de Mardochée'. Cliquez pour afficher la toile en page 2
«Le Triomphe de Mardochée»
Jean Restout (1755)
'Jésus ressuscitant la fille de Jaïre' Cliquez pour afficher la toile en page 2
«Jésus ressuscitant la fille de Jaïre»
Pierre-Claude-François Delorme (1817)
'Jésus ressuscitant la fille de Jaïre', détail
«Jésus ressuscitant la fille de Jaïre»
Détail
LA CHAPELLE DE LA COMMUNION
Chapelle de la Communion l'Arche d'Alliance

La chapelle de la Communion se trouve derrière la sculpture
«La Nativité» de la chapelle de la Vierge.

«««--- A GAUCHE, la partie centrale de la chapelle avec une reproduction de l'ARCHE d'ALLIANCE (donnée en gros plan ci-dessus) et deux chandeliers à sept branches, symboles inspirés du mobilier du Temple à Jérusalem.

LA CHAPELLE DU CALVAIRE (ou des CATÉCHISMES)
La chapelle de Marie dans la chapelle du Calvaire
La chapelle de Marie dans la chapelle du Calvaire
Vitrail 'La Mort de saint Joseph'
Chapelle du Calvaire
Vitrail «La Mort de saint Joseph», ateliers Lorin (vers 1880)
Cliquez sur l'image pour l'afficher en gros plan
'Calvaire'
«Calvaire»
La statue du Christ est un marbre de Michel Augier (1684)
'Mise en croix'
«Mise en croix»
Plâtre de Jean Duseigneur (1857)
'Mise au tombeau'
«Mise au tombeau»
Plâtre de Louis-Pierre Deseine (1807)
'Mise en croix'
La nef de Saint-Roch vue depuis la croisée du transept

Documentation : «Paris d'église en église» (Massin éditeur), ISBN :978-2-7072-0583-4 + brochure de la paroisse : «Pour visiter l'église Saint-Roch»
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Saint-Roch page 2/2 Retourner en HAUT DE PAGE

 

Menu Paris