Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
  Abbeville


 Contact
Page créée en mai 2011
Sainte Jeanne de Chantal

Dans les années 1920, le quartier de la porte de Saint-Cloud est en pleine expansion. Une nouvelle église est jugée nécessaire. Par chance, avant d'entrer au couvent de l'ordre de la Visitation fondé par François de Sales et Jeanne de Chantal, une parisienne du quartier fait un don important pour aider à sa construction. Et demande que l'église soit dédiée à sainte Jeanne de Chantal. L'architecte Julien Barbier (1869-1939) est chargé de son élévation. L'édifice sera de style byzantin, un style devenu très à la mode après la redécouverte de l'ancienne basilique Sainte-Sophie de Constantinople au XXe siècle. La première pierre est posée en 1932. Proche des usines Renault, le bâtiment subira les bombardements alliés pendant la seconde guerre. Après la Libération, la construction reprend dans le cadre des Chantiers du Cardinal. Des aménagements y sont portés : on élargit la nef ; on aplatit la coupole. L'édifice est terminé en 1962.
L'église Sainte-Jeanne-de-Chantal possède une structure en béton. Les murs en moellons sont recouverts de «pierres reconstituées». L'intérieur, très vaste, affiche une élégante sobriété. À noter que la chapelle du Saint-Sacrement (à l'abside) peut être cachée de la nef par un grand rideau (photo ci-dessous). Seule cette chapelle possède des vitraux figuratifs. Au nombre de huit, ils illustrent les Litanies de la Vierge et sont l'œuvre du maître-verrier Le Chevallier.

Sainte Jeanne d'Arc
La nef de Sainte-Jeanne-de-Chantal
Vue d'ensemble de la nef
Le rideau est tiré et cache la chapelle du Saint-Sacrement.
La façade place de la Porte-de-Saint-Cloud
La façade de Sainte-Jeanne-de-Chantal à la porte de Saint-Cloud
Le clocher campanile, à gauche, séparé de l'église, domine la place.
(On pourra voir la même disposition à Notre-Dame-de-Fatima dans le XXe arrondissement.)
Bas-relief de Robert Juvin sur la façade
«La bienheureuse Vierge de la Merced» sur la façade
Bas-relief de Robert Juvin (1962)
Entrée du baptistère
L'entrée du baptistère et son petit jardin
Le monument sur la place de la Porte de Saint-Cloud
Le monument sur la place de la Porte de Saint-Cloud
face à l'église
Le transept droit
Le transept droit de l'église et son style très byzantin (coupole aplatie)
Élévations dans la nef
Élévations dans la nef
La croisée du transept
La croisée du transept
Le chœur
Le chœur avec son ouverture sur la chapelle du Saint-Sacrement
Le Christ figuratif en cuivre
Le chœur et le Christ figuratif en cuivre
Statue de Jean Touret
Maître-autel avec décoration en cuivre
Maître-autel avec personnages en bas-relief (cuivre)
Le mobilier liturgique, les sculptures et la majeure partie de la décoration
ont été confiés à Jean Touret et à son fils Sébastier Touret.

À DROITE, Statue de Jeanne de Chantal ---»»»
dans la chapelle de la Vierge

«««--- À GAUCHE, Statue réalisée par Jean Touret
dans la chapelle de la Vierge
Sainte Jeanne de Chantal
Statue moderne de saint Joseph
Statue moderne de saint Joseph
(pendant de la statue de la Vierge Marie
par Jean Touret)
Le chœur
Le chœur
Le rideau ouvert dévoile la chapelle du Saint-Sacrement et sa fresque
À DROITE, le Chemin de Croix est une œuvre très moderne d'Hervé Quenolle ---»»»
Étape du Chemin de croix
Étape du Chemin de croix
Étape du Chemin de croix
Étape du Chemin de croix
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Chapelle du Saint-Sacrement
Litanie de la Vierge : «Miroir de Justice»
Statue de Jeanne d'Arc
Statue de Jeanne d'Arc
dans un bas-côté
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Chapelle du Saint-Sacrement
Litanie de la Vierge : «Arche d'alliance»
Vierge à l'Enfant de Jean Touret
Vierge à l'Enfant
Sculpture de Jean Touret (1916-2004)
L'orgue de tribune
L'orgue de tribune est dû à Gonzalez (1939), puis Alfred Kern (1977)
Le buffet en acier est de Jean Touret
Vierge à l'Enfant de Jean Touret
Vierge à l'Enfant
Sculpture de Jean Touret (1916-2004)
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Chapelle du Saint-Sacrement
Litanie de la Vierge : «Maison d'Or»
LA CHAPELLE DU SAINT-SACREMENT
La chapelle du Saint-Sacrement
La chapelle du Saint-Sacrement est aussi sobre que le reste de l'église.
Néanmoins, outre sa fresque, elle comprend huit vitraux de J. Le Chevallier réalisés en 1954. Les motifs en sont les Litanies de la Vierge.
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Chapelle du Saint-Sacrement
Litanie de la Vierge : «Trône de la Sagesse»
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Chapelle du Saint-Sacrement
Litanie de la Vierge : «Jardin secret»
Le chœur de la chapelle
Le chœur illustré du
«Christ de la Résurrection»
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Chapelle du Saint-Sacrement
Litanie de la Vierge : «Tour de David»
«Le Christ de la Résurrection»
«Le Christ de la Résurrection»
et son visage de style très moderne
Fresque «Le Couronnement de la Vierge»
Chapelle du Saint-Sacrement
Fresque «Le Couronnement de la Vierge» peinte René Dionnet (1954)
La Vierge dans la fresque de René Dionnet
Le visage de la Vierge
dans la fresque «Le Couronnement de la Vierge» (René Dionnet, 1954)
La Vierge de Czestochowa
Reproduction de la célèbre Vierge de Czestochowa
(La paroisse accueille une communauté polonaise.)
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Type de vitrail figuratif
au second niveau de la chapelle
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Litanie de la Vierge : «Tour d'Ivoire»
Autel de la chapelle
Bas-relief en cuivre de l'autel de la chapelle
Vitrail de Jacques Le Chevallier
Litanie de la Vierge : «Vase d'élection»
La nef de Sainte-Jeanne-de-Chantal
La nef vue du chœur

Documentation : «Paris d'église en église» (Massin éditeur), ISBN :978-2-7072-0583-4 + guide paroissial de l'église
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE

 

Menu Paris