Accueil
Histoire navale
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
  PATRIMOINE
Châteaux, palais,
  Eglises, monuments
Est Ouest Sud-Ouest Nord IdF Sud-Est Centre-OuestCentre-Est
RÉGIONS


 Contact
Page créée en 2011
Vitrail de sainte Elisabeth de Hongrie (détail)

Notre-Dame de Versailles était la paroisse du roi et de la Cour. Elle a été élevée en 1686 par Jules Hardouin-Mansart dans une architecture dorique, largement rehaussée, de nos jours, par de magnifiques vitraux créés dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ces vitraux embellissent magnifiquement les parties latérales et le transept. L'église n'est volontairement pas très haute car le château doit tout dominer dans la ville.
Vous trouverez dans cette page de larges aperçus de ces superbes vitraux consacrés au Christ, à la Vierge, à des anges ou à des saints et des saintes.

Eglise Notre-Dame à Versailles
Vue générale de la nef et du chœur de l'église Notre-Dame
Eglise Notre-Dame à Versailles
La façade de l'église Notre-Dame vue depuis la place Hoche
Eglise Notre-Dame à Versailles, vitrail
La «Mater Dolorosa» avec saint-Michel, vitrail de 1872
(voir la galerie des vitraux, cliquez sur l'image)
Eglise Notre-Dame à Versailles, la nef
La nef et le chœur
On remarquera la sobriété des élévations.
Il faut s'imaginer Louis XIV assis sur une chaise
ou un banc écoutant le prédicateur...
Eglise Notre-Dame à Versailles, le choeur
Le chœur. En haut, le vitrail du Couronnement de la Vierge
Conformément au vœu de Louis XIII de 1638, l'église étant
dédiée à Notre-Dame, la chapelle axiale (principale chapelle)
ne lui est pas dédiée. A Notre-Dame de Versailles,
la chapelle axiale est dédiée au Sacré-Cœur.
 
Eglise Notre-Dame à Versailles, la chapelle du Sacré-Coeur
La chapelle du Sacré-Cœur, ajoutée au chevet au XIXe siècle
Eglise Notre-Dame à Versailles, la chaire
La chaire à prêcher est d'origine (1686)
Collatéral droit
Le collatéral gauche avec ses chapelles latérales
L'ornementation de style «classique» est réduite au strict minimum
L'Assomption Michel II Corneille
«L'Assomption de la Vierge Marie»
par Michel II Corneille, 1686, détail

Le déambulatoire donnant accès
à la chapelle axiale du Sacré-Cœur
Eglise Notre-Dame à Versailles, vitrail
Raphaël et sainte Élisabeth de Hongrie, vitrail d'une chapelle latérale
(voir la galerie des vitraux)
"La Vierge Marie", marbre de Ponsonnelli
L'Annonciation : La Vierge Marie
Marbre de G.A. Ponsonnelli (dans le déambulatoire)
École génoise, vers 1725

L'histoire de l'église Notre-Dame. A partir de 1682, le roi, la Cour et les principaux services de l'Etat s'installent à Versailles où naît une ville nouvelle. Il faut une église. Le roi fait construire Notre-Dame qui sera la paroisse de la ville et du château. Les actes civils des membres de la famille royale (baptêmes, mariages et décès) y sont inscrits dans les registres. L'architecte Jules-Hardouin Mansart, qui termine la construction du château, est chargé du nouveau chantier. Les travaux dureront deux ans et demi.
La première pierre est posée en mars 1684. La consécration dite «à Notre-Dame en son Assomption» a lieu en octobre 1686. L'église se caractérise par un style classique très pur avec une nef à trois travées, un transept non saillant, des élévations sobres (grandes arcades en plein cintre), une abondance de lumière.

Le lundi 4 mai 1789 est un jour important pour l'église Notre-Dame de Versailles. C'est de là que part la procession du Saint-Sacrement en direction de l'église Saint-Louis avec tous les députés pour la grand-messe consacrant l'ouverture des Etats généraux.

La Révolution dépouille l'église de ses tableaux, de l'orfèvrerie et des ornements liturgiques. L'édifice devient Temple de la Raison. De cette époque ne subsistent que le grand orgue, la chaire à prêcher et des éléments provenant du retable du maître-autel.
De 1858 à 1872, une chapelle en rotonde dédiée au Sacré-Cœur vient s'ajouter au chevet de l'église. Entre 1854 et 1887, des vitraux historiés, à forte coloration, prennent place dans toutes les chapelles. La plupart sont l'œuvre des ateliers Lorin, à Chartres.

Le maître-autel
Le chœur et le maître-autel avec l'orgue de chœur en arrière-plan
Eglise Notre-Dame à Versailles, vitrail
«Le couronnement de la Vierge»
(Vitrail central au-dessus du chœur)
Eglise Notre-Dame à Versailles, un confessionnal
Magnifique confessionnal en bois sculpté
Eglise Notre-Dame à Versailles, transept nord
Transept nord
En haut le vitrail de la Vierge reproduit ci-dessous
Eglise Notre-Dame à Versailles, tableau
«L'Assomption de la Vierge Marie»
par Michel II Corneille, 1686
Eglise Notre-Dame à Versailles, un confessionnal
Un autre confessionnal en bois sculpté
de Notre-Dame de Versailles
Eglise Notre-Dame à Versailles, vitrail
Vitrail du transept nord dédié à la Vierge (voir la galerie des vitraux)

Saint Rémi baptisant Clovis (plâtre teinté par de Villiers, 1842)
Chapelle des Fonts baptismaux
La nef vue du choeur
La nef et l'orgue de tribune vus du chœur
PATRIMOINE CARTE PATRIMOINE LISTE Retourner en HAUT DE PAGE