Accueil
Histoire navale,
maquettes de bateaux
Patrimoine CARTE
Patrimoine LISTE
Céramique
Bibliographie
Les Grands Thèmes
Contact
ÉGLISES DE VERSAILLES
La cathédrale Saint-Louis à Versailles Cathédrale Saint-Louis
classique, XVIIIe siècle
Le chœur de la cathédrale Saint-Louis à Versailles

Le quartier du Parc-aux-Cerfs, à Versailles, doit son développement à la volonté du roi Louis XIV. A partir de 1685, on attira les futurs habitants en leur donnant un terrain. A charge pour eux de se faire construire une bâtisse conforme aux plans et élévations dressés par le surintendant des Bâtiments du roi, le marquis de Louvois. Depuis la destruction de l'église Saint-Julien en 1679, ce quartier n'avait pas de lieu de culte. Louis XIV s'était engagé à en faire constuire un, mais c'est son arrière-petit-fils, Louis XV, qui concrétisa la promesse... Lire la suite

La nef de l'église Notre–Dame à Versailles Église Notre-Dame
classique, XVIIe siècle
La Vierge de l'Annonciation, marbre de Ponsonnelli, vers 1725

Notre-Dame de Versailles était la paroisse du roi et de la Cour. Elle a été élevée en 1686 par Jules Hardouin-Mansart dans une architecture dorique, largement rehaussée, de nos jours, par de magnifiques vitraux créés dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ces vitraux embellissent magnifiquement les parties latérales et le transept. L'église n'est volontairement pas très haute car le château doit tout dominer dans la ville.
Vous trouverez dans cette page de larges aperçus de ces.... Lire la suite

L'église Saint-Symphorien à Versailles Église Saint-Symphorien
néo-classique, 1770
La nef et l'orgue de tribune de l'église Saint-Symphorien

Une église, sûrement en bois, est attestée à peu près à l'emplacement de l'église Saint-Symphorien actuelle il y a plus de mille ans. Après plusieurs reconstructions, l'ordre des Célestins de Paris, à qui Charles VI donna le terrain en 1393, fit bâtir en 1472 un nouveau sanctuaire qui, lui aussi, finit par menacer ruine. Enfin, en 1764, Louis XV confie à l'architecte Trouard le soin de bâtir une église moderne comme le sont Notre-Dame et Saint-Louis de Versailles. Trouard qui connaissait l'Italie et admirait le style antique lui donna presque... Lire la suite

La nef de l'église Sainte-Élisabeth de Hongrie à Versailles Église Sainte-Élisabeth de Hongrie
XIXe siècle

La fresque de Paul–Hippolyte Flandrin dans le chœur de l'église Saint–Élisabeth de Hongrie

Le quartier de Montreuil à Versailles a son église : Saint-Symphorien, qui est en fait située dans «le Grand Montreuil». La partie qu'on appelle «le petit Montreuil» n'avait pas de lieu de culte au XVIIIe siècle, bien que ce quartier fût l'objet de toute l'attention de la sœur cadette du roi Louis XVI, madame Élisabeth. La princesse royale habitait au niveau de l'avenue de Paris actuelle, qui sépare le grand du petit Montreuil. Au XIXe siècle, le quartier bénéficia d'un legs de l'ancien aumônier de la princesse, morte sur l'échafaud pendant la Terreur. On put alors... Lire la suite

La nef de l'église Sainte-Jeanne d'Arc à Versailles Église Sainte-Jeanne d'Arc
style moderne, 1926
La nef et l'orgue de tribune de l'église Sainte-Jeanne d'Arc vus depuis l'absidiole droite

L'église Sainte-Jeanne d'Arc répond à un vœu émis par Mgr Gibier, évêque de Versailles, le 31 août 1914. Se rappelant les malheurs de la ville en 1871, il promet d'élever une église en l'honneur de Jeanne d'Arc si Versailles est épargnée par le siège et l'occupation. A la suite de quoi, une chapelle provisoire en bois est construite dès 1919. Le sanctuaire promis sera en béton armé, de plan carré, sans bas-côté, ressemblant plutôt à une vaste chapelle, à l'image de la chapelle arménienne de Paris construite en 1906 par l'architecte... Lire la suite

La chapelle du couvent des Sœurs servantes du Sacré Cœur de Jésus vue depuis l'entrée du couvent Chapelle du couvent des Sœurs servantes du Sacré Cœur
de Jésus, stylenéoroman, début du XXe siècle
La nef de la chapelle du couvent

La chapelle du couvent des Sœurs Servantes du Sacré Cœur de Jésus, à Versailles, est d'un style néo-roman très académique. Il rappelle celui de la chapelle du Saint-Sacrement dans le 16e arrondissement de Paris, mais l'édifice de Versailles possède une verrière beaucoup plus travaillée. Les vitraux figuratifs du chœur contrastent avec une verrière de la nef constituée de panneaux «très XIXe siècle», à motifs géométriques embellis d'un symbole liturgique ou biblique en leur centre. (Un large exemple vous en est... Lire la suite